Ces étudiants qui négligent leur santé, faute d’argent

etudiantsSelon une enquête récente de la LMDE (La Mutuelle des Étudiants), les chiffres sont alarmants : en 2014, un étudiant français sur 3 renonce aux soins médicaux à cause d’un budget trop “serré”. Et, tandis que la taxe sur les mutuelles continue d’augmenter régulièrement, ils risquent d’être de plus en plus nombreux à être obligés de sacrifier leur santé, faute d’argent. La crise, leurs parents dont le pouvoir d’achat diminue lui aussi, la hausse du coût de la vie, des produits de première nécessité au logement en passant par les frais de scolarité… De plus en plus de jeunes Français hésitent désormais à se faire soigner, un symbole extrêmement fort de la récession qui touche notre pays : quand la jeunesse commence à souffrir… L’heure est grave !

Lire la suite

Hypnose : charlatanisme ou révolution médicale ?

hypnotiserDébut mai 2014 s’est tenu à La Rochelle le cinquième congrès international « Hypnose et Douleur », au cours duquel les différents intervenants ont tous développé de manière différente la thèse selon laquelle l’hypnose ne serait finalement pas qu’une composante psychique, mais aussi « une composante physique indiscutable et indissociable », selon Laurent Gross, kinésithérapeute et psychothérapeute, animateur d’ateliers aux différents congrès de la Confédération Francophone d’Hypnose et de Thérapies Brèves (CFHTB). « Professionnels de santé, que l’on soit praticien en thérapie manuelle ou non, nous avons à notre disposition un outil simple et merveilleux : nos mains. (…) Du toucher du praticien va naître le silence ou la parole, du silence ou de la parole va naître le micro mouvement, le mouvement, l’impulsion, l’action et donc l’hypnose » écrit-il.

Lire la suite

Pour ou contre l’euthanasie : le grand débat

familleC’est le collectif « Se soigner dans la dignité » qui vient de remettre le débat de l’euthanasie sur la table : se disant « apolitique et aconfessionnelle », cette association d’étudiants en médecine se mobilise contre l’euthanasie et s’organise dans toutes les facultés de France pour se faire la porte-parole de la loi Leonetti sur la fin de vie. Ces étudiants estiment en effet que ce n’est pas conforme au serment d’Hippocrate que d’être à la fois « la main qui soigne et la main qui tue ». Au total, 1200 personnes forment aujourd’hui ce collectif pourtant à peine né, créé fin avril 2014.

Lire la suite

Dépression, pulsions morbides : la difficile prise en charge des patients

psychologueAujourd’hui, de plus en plus de Français souffrent de dépression… et de plus en plus de soignants y sont donc directement confrontés. Pourtant, la dépression reste une maladie difficile à appréhender et à diagnostiquer, car personne, quels que soient son âge, son sexe, sa situation sociale, sa culture d’origine ou son état de santé, n’est à l’abri d’une dépression. Surtout, la dépression est une maladie liée d’abord à un état d’esprit. Du coup, le vécu des personnes souffrant de cette maladie est extrêmement complexe et douloureux. L’incompréhension, voire l’exaspération de l’entourage, fréquentes, n’aident ni les patients ni les soignants à vaincre la spirale de la dépression.

Lire la suite

Pharmacien : un métier qui ne connaît (presque pas) la crise

santeLes économies budgétaires réclamées à la Sécurité Sociale, mais aussi les campagnes d’information sur le bon et le mauvais usage des médicaments (antibiotiques etc…), et puis encore, les scandales sanitaires liés aux effets secondaires de certains vaccins ou traitements, mais également la prime aux médecins qui prescrivent au plus juste… : tout cela fait que, bon an mal an, les Français consomment de moins en moins de médicaments. Selon une enquête de l’Institut CSA auprès de 500 familles, nous achetons aujourd’hui 20% de médicaments de moins qu’il y a deux ans !

Lire la suite

Fonction Publique Hospitalière : les salaires resteront gelés jusqu’en 2017

centre_hospitalierC’est une mauvaise nouvelle pour les 5.2 millions de fonctionnaires en France, tous métiers confondus… mais pour les 1.035 millions d’agents de la Fonction Publique Hospitalière, c’est carrément le coup de massue : Manuel Valls vient de confirmer le gel des salaires des fonctionnaires, au moins jusqu’en 2017. Le même jour, il annonçait que la Santé devrait participer quasiment pour moitié aux 50 milliards d’euros d’économie nécessaires à la France d’ici la fin du quinquennat. Le sentiment d’une double peine pour les personnels concernés : à la fois au niveau de la rémunération, mais aussi des conditions de travail.

Lire la suite

Ex-otages : le rôle crucial des thérapeutes

soutien psyEn quelques heures, ils sont passés d’un milieu hostile et de la captivité la plus totale, aux avions et aux salons présidentiels, mitraillés par des centaines d’objectifs. La descente sur le tarmac de Villacoublay : une décharge émotionnelle pour les ex-otages, Nicolas Hénin, Didier François, Pierre Tores et Edouard Elias… mais aussi, pour tous les autres avant eux. C’est l’euphorie, la liberté soudaine, un changement radical de mode de vie après dix mois de détention… Selon toutes les études réalisées jusqu’à ce jour, plus de la moitié des otages connaissent à leur libération des troubles psychologiques plus ou moins importants. D’où l’importance, cruciale, d’une prise en charge immédiate et adaptée par des psychologues et des psychiatres. Pour les ex otages, ces professionnels de santé jouent un rôle déterminant sur le chemin de la reconstruction.
Lire la suite

Effort national : 20 milliards d’euros d’économies demandés à la Sécu !

soinsC’est Manuel Valls qui a annoncé la couleur lors de son discours de Politique générale mercredi 9 avril 2014 devant les députés : la France va devoir faire 50 milliards d’euros d’économies d’ici fin 2017, et sur ces 50 milliards, un peu moins de la moitié, 21 milliards d’euros, devront être gagnés sur les dépenses… de la Sécurité Sociale ! En effet, l’Assurance Maladie, sa branche la plus déficitaire (malgré de bons résultats pour l’année 2013 durant laquelle ses dépenses ont baissé), devra trouver le moyen de débourser 10 milliards de moins que prévu, et 11 milliards supplémentaires devront être trouvés dans « d’autres dépenses de la Sécurité Sociale ». Peut-on économiser une telle somme sans remettre en cause tout l’équilibre de notre système de santé ? Quelles seront les conséquences pour nous, les Français, dans notre quotidien ?

Lire la suite

Autisme : la France est-elle vraiment à la hauteur ?

autismeLes contributions de parents sur notre site à l’occasion d’un précédent article,  nous ont donné l’envie de pousser un peu plus avant la réflexion, à partir de leurs témoignages, sur la prise en charge de l’autisme en France : ils sont nombreux à nous signaler régulièrement leur déception, leurs attentes sans lendemain, leurs angoisses aussi sur l’accompagnement de leur enfant autiste. Ainsi, nous écrivait récemment Malaïka, « notre vie c’est avec un garçon autiste sévère de 10 ans, qui ne parle pas, qui a un retard mental et cognitif, et qui est très peu dans l’échange et dans le contact. Le quotidien est juste horrible pour tout le monde (…). Si vous voulez nous aider à bouger les esprits et les pouvoirs publics, il faut dénoncer le scandale de l’abandon des enfants et adultes autistes en France. Nous sommes tellement en retard ! ».

Lire la suite

Etablissements de santé : faut-il se fier aux classements ?

classementCes classements, on a pu en voir dans à peu près tous les magazines hebdomadaires, les guides de santé, sur les sites des ligues de lutte contre diverses maladies, des instituts de sondage, ou sur des annuaires en ligne… Ces dernières années, c’est devenu follement tendance : chacun y va de son petit palmarès. A tel point que l’on peut se demander si le système n’atteint pas ses limites…

Lire la suite