Un réveillon sous le signe de la grippe…

Laisser un commentaire

6Alerte générale à la grippe : pour ce week-end de la Saint-Sylvestre, elle touche 13 régions françaises… sur 13 ! Contre 9 seulement la semaine qui a précédé Noël. Les Hauts-de-France, les Pays-de-la-Loire, le Centre-Val-de-Loire et la Corse sont en phase pré-épidémique… autant dire que leur tour risque d’arriver la première semaine de janvier. Résultat : une carte du réseau sentinelles qui a viré au rouge vif intégral ces derniers jours. Depuis le début de la surveillance le virus a déjà provoqué au moins 12 décès, selon l’organisme Santé Publique France, qui précise par ailleurs que depuis la mi-décembre 2016, près de 250 cas graves avaient été admis en réanimation.

 

7C’est essentiellement le virus de type A qui a été détecté, un virus particulièrement dangereux pour les plus de 65 ans. Le Ministère de la Santé rappelle donc que le vaccin reste la protection la plus efficace, et renouvelle ses appels à la vigilance, en particulier pour les seniors et les tout petits enfants, ou encore les femmes enceintes : les populations les plus vulnérables et pour lesquelles le virus de la grippe peut se révéler très dangereux, et même parfois mortel. « La grippe frappe, et frappe fort en France », a estimé Marisol Touraine, la ministre de la Santé, le 28 décembre 2016. « On assiste à un afflux de patients dans les services d’urgence en cette fin d’année et ils subissent une forte pression même si c’est variable selon les régions. Un certain nombre d’hôpitaux ont même dû engager des plans de mobilisation importants, en rappelant notamment des professionnels de santé qui étaient en vacances : c’est le cas pour la région du Sud est avec Avignon, Montpellier et Nîmes qui sont particulièrement concernés mais cela touche l’ensemble du territoire. Cette épidémie est de surcroit particulièrement précoce et le nombre de malades concernés augmente jour après jour. L’ensemble du système de santé est mobilisé et il faut remercier les professionnels de santé pour leur engagement en ces fêtes de fin d’année où les services d’urgence sont particulièrement en sous effectif ».

 

8Les symptômes de la grippe sont faciles à reconnaître, et beaucoup plus violents que ceux du simple symptôme grippal encore appelé symptôme viral : « Si c’est la grippe vous avez de la fièvre, plus de 39 de fièvre mais cela peut aller au-delà de 40 ; vous avez mal partout, des courbatures… alors que le syndrome grippal ce sera un peu la même chose mais de manière beaucoup moins virulente, des symptômes a minima pourrait-on dire »,  explique le docteur Gérard Kierzek, médecin urgentiste français. « Le souci c’est que la grippe ne peut pas se traiter par antibiotique puisque la grippe c’est un virus et non des bactéries. On ne peut soulager que les symptômes mais sinon il faut attendre que ça passe. Il faut boire beaucoup, ne pas trop se couvrir, et prendre du paracétamol, 60 milligrammes par kilo et par jour. En cas de grossesse ou de difficultés respiratoires il faut consulter sinon cela n’est pas nécessaire. Le meilleur moyen de s’en préserver c’est évidemment de se faire vacciner ».

 

3Cette année, fait exceptionnel, des maisons de retraite ont du confiner leur résidents jusqu’à nouvel ordre : du jamais vu. En Moselle par exemple, les trois quarts des patients de la maison de retraite de Sainte-Marie-de-Vic sur Seille ont contracté le virus de la grippe : 40 pensionnaires sur 60, au total. « Pour éviter d’éventuelles complications, alors que nos résidents sont tous très âgés, nous avons pris une mesure radicale mais efficace : la quarantaine pure et simple », explique un médecin de l’établissement. « Nous avons tout simplement fermé les grilles de l’établissement, pour indiquer qu’aucune visite n’était possible. Il était important d’alerter les proches de résidents dans la mesure où nous étions en pleine période de Noël, puis de la Saint-Sylvestre, et que ce sont les moments de l’année où les visites sont les plus nombreuses. Seuls les patients devant subir une visite médicale de longue date ont été autorisés à sortir. Les membres du personnel ont aussi pour certains attrapé la grippe, ils sont invités à rester chez eux. Les autres portent en permanence un masque sur la bouche et suivent scrupuleusement les consignes d’hygiène pour se protéger, mais aussi protéger les patients encore épargnés par la maladie ».

 

1Des mesures identiques ont été prises ailleurs, comme au centre hospitalier de de Pont-de-Veyle près de Lyon : la grippe a là aussi joué les invitées surprise pour la fin d’année… les salles communes, le restaurant, les salons de repos… tout est désespérément vide. Il a fallu annuler le spectacle de Noël et le repas du réveillon. « Réunir les résidents tous ensemble dans un même lieu était trop risqué, car la proximité des uns avec les autres décuple le danger d’échanger le virus et de le transmettre », explique le directeur d’établissement. Chaque personne est donc cantonnée dans sa chambre, avec un minimum de contact ».

 

5Il est en effet recommandé de se plier à des règles d’hygiène strictes pour éviter une aggravation de la propagation du virus : se laver les mains très régulièrement, se protéger la bouche avant de tousser, porter un masque si nécessaire, et bien sûr, éviter d’entrer en contact avec des personnes saines. En clair : mieux vaut rester chez vous en quarantaine, mais attention : si vous êtes âgé et isolé, signalez vous auprès de vos voisins, de vos proches, de votre médecin traitant ou encore des services de votre ville dédiés à l’assistance aux personnes seules, âgées et isolées, en cas de canicule ou comme ici en cas d’épidémie. Cette année, l’épidémie est particulièrement virulente mais elle sera aussi plus longue que les années précédentes : elle est prévue pour durer au moins onze semaines, contre neuf en moyenne d’ordinaire. Par ailleurs, elle devrait toucher davantage de monde que les hivers précédents. La grippe a déjà été contractée par plus de 2 millions de Français. Et ce n’est pas fini.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Par mesure de sécurité, veuillez compléter