Archives du mot-clef vaccins

Vaccin Meningitec : un « nouveau scandale sanitaire » qui empoisonne la vie de 240 familles

5Le marathon judiciaire des familles victimes du « meningitec » a commencé : première audience le 22 septembre 2015, prochaine séance le 20 octobre prochain. Cela fait un an exactement que le vaccin a été retiré des ventes en pharmacie, le 26 septembre 2014, après la découverte de lots défectueux. 240 familles espèrent que ce procès leur apportera, sinon consolation, au moins réparation financière. Des dommages et intérêts qu’elles estiment nécessaires aujourd’hui, car les effets secondaires du vaccin défectueux ont bouleversé leur vie.

Lire la suite

Asthme, allergies respiratoires : quels traitements ? Bientôt un vaccin ?

2Irrigations nasales, aérosols, pulvérisations : chaque matin, pendant le mois d’août, ils ont suivi le même rituel : les deux parents et les deux enfants de la famille Peroy, des Franciliens, passent chaque été 3 semaines dans un établissement de cure thermale dans la Nièvre. Un Institut, spécialisé dans le traitement de l’asthme. Joseph, le fils, mais aussi Henry, le papa, souffrent particulièrement de cette maladie : et ils attendent ce moment libérateur chaque année avec impatience. Ici, pas de produit miracle mais une eau riche en souffre : un anti-inflammatoire naturel qui permet de détendre le tissu des voies respiratoires… Et le bénéfice est réel. Et durable : « Dès que je viens ici je commence à faire moins de crises d’asthme », explique Joseph, 9 ans. « Avant, j’allais beaucoup à l’hôpital à cause de ma maladie. Et depuis que je viens ici, je respire mieux, ça m’aide vraiment ». « Un enfant voit du bénéfice dès la première année », analyse Brigitte Marceau, responsable des voies respiratoires aux thermes de Saint-Honoré-les-Bains. «Tous les parents nous disent bien que dès le premier hiver après la cure, ils utilisent beaucoup moins d’antibiotiques, voire pas du tout ! ». Car l’asthme, est la première maladie chronique des voies respiratoires chez l’enfant, la plus fréquente. Seuls quelques établissements en France se sont spécialisés ainsi dans leur accueil dès le plus jeune âge. Mais pour être prise en charge, ce type de cure, 1500 euros par personne pour 3 semaines, doit être prescrit par un médecin. Un tarif, qui ne comprend ni le transport ni l’hébergement : l’investissement est de taille, et toutes les familles sont loin de pouvoir s’offrir ou offrir à leurs enfants ce type de cure.

Lire la suite

La fronde des anti-vaccins s’accélère

vaccinationC’était une tendance de plus en plus lourde ces dernières années, c’est devenu… une lame de fond : les anti-vaccin, autrefois considérés comme rétrogrades, baba-cool, frileux ou allumés, forment aujourd’hui une communauté de gens de plus en plus vaste, de plus en plus convaincus… et parfois, convaincants. Une communauté, qui compte des médecins, des chercheurs, des scientifiques, des spécialistes de la petite enfance ou des maladies dégénératives… bref : des gens avertis sur le sujet.

Lire la suite