Ras le bol dans la Fonction Publique Hospitalière : paroles d’agents

« Nos conditions de travail sont déplorables, on a une direction qui ne nous entend pas et les personnels en ont marre… alors je suis désolé, mais on vous prend un peu en otage… ». Cette phrase, entendue des dizaines de fois lors de la grande manifestation de la fonction publique cette semaine, résume en quelques mots l’état d’esprit des soignants qui travaillent à l’hôpital. Des années maintenant, que la situation à l’hôpital se dégrade, et des alertes qui semblent résonner dans le vide : médecins, infirmiers, aides soignants, sages femmes se sentent pris en otage entre leur vocation d’assistance à autrui, et des pouvoirs publics et des directions qui font la sourde oreille, obsédés par la réduction des déficits et le retour à l’équilibre.

Lire la suite

La sécurité sociale vers un retour à l’équilibre ?

Le déficit de la sécurité sociale, celui que l’on a si longtemps surnommé le « trou de la sécu », revient de loin… après avoir atteint des profondeurs abyssales au début des années 2000, il s’est très progressivement résorbé. Jusqu’à atteindre 5 milliards d’euros cette année. Alors l’objectif du gouvernement pour 2018, c’est de continuer à réduire la zone « rouge » pour repasser dans le vert… et de viser « seulement » les 2 milliards d’euros de déficit. Comment les pouvoirs publics comptent-ils y arriver ? Bercy, Matignon et le Ministère de la Santé ont cogité sur différentes solutions. Lors de la présentation du projet de budget pour l’année prochaine, en ce qui concerne la santé des Français, Agnès Buzyn, qui a succédé à Marisol Touraine, et Gérald Darmanin pour les comptes publics, ont mis sur la table les options retenues.

Lire la suite

Ouragan Irma : les soignants et les secouristes à pied d’œuvre

On s’attendait à ce que l’ouragan Irma fasse des dégâts… Mais l’état des îles Saint-Martin et Saint-Barthélemy frôle l’apocalypse : les dégâts matériels sont immenses, les blessés nombreux, toutes les infrastructures sont dévastées et les centres hospitaliers eux-mêmes ne sont pas en mesure, à ce jour, d’accueillir des patients. Les blocs opératoires, notamment, sont hors d’état. Il faut donc évacuer les patients dans un état préoccupant, en attendant la construction d’un hôpital de campagne pour ceux qui restent sur place. Pour autant, les soignants s’activent malgré tout afin de s’occuper des blessés les moins graves… « Nous n’avons pas dormi depuis que l’ouragan est parti en laissant nos îles dans un état de désolation absolue », témoigne Jérôme Perrin, chargé de mission à la protection civile sur Saint-Martin. « Le fait que nous devions intervenir sur des îles est particulier, mais aussi le fait que tout ces territoires soient concernés par la destruction, dans leur entièreté ».

Lire la suite

Terrorisme : les services psychiatriques doivent-il signaler leurs patients radicalisés ?

Marseille, le 21 août 2017 : un automobiliste fonce sur un abribus et tue un piéton, en blesse un autre : il était suivi en hôpital psychiatrique. Paris, le 5 août 2017 : un autre homme menace de poignarder des militaires… il se revendique de Daech ; il était lui aussi hospitalisé en unité psychiatrique. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le terroriste des attentats de Nice le 14 juillet 2016, était « instable et violent », selon ses proches, ses médecins, ses avocats. On peut encore citer l’exemple de David Ali Sonboly qui, il y a un an, tuait 9 personnes à Munich. Selon la police allemande, il souffrait lui aussi de « troubles psychiatriques ». Plusieurs cas, derrière lesquels se cache une même question : malgré le secret médical, faut-il demander aux psychiatres et aux personnels des unités de soin mental de signaler à la police leurs patients manifestement radicalisés ?

Lire la suite

Déserts médicaux : de pire en pire… peut-on encore faire marche arrière ?

Son histoire a fait le tour du net et des médias, une histoire à dormir debout et pourtant, bel et bien vraie : celle du Docteur Patrick Laine, médecin généraliste à Saulnot, une commune de Haute-Saône. Une histoire, qui pourrait faire sourire si, au fond, elle n’était pas révélatrice d’une terrible réalité : celle des déserts médicaux, un phénomène qui continue de s’aggraver de manière vertigineuse, sans que rien ne puisse sembler pouvoir enrayer sa progression. Le docteur Patrick Laine, donc, 67 ans dont la moitié d’exercice de la médecine, contraint de continuer à gérer son cabinet malgré lui et malgré des problèmes de santé, depuis 18 mois maintenant, sans pouvoir prendre sa retraite, faute de successeur. « Je ne supporte pas l’idée d’abandonner mes patients, c’est un village de 800 habitants et tous dépendent de moi, sans compter ceux des campagnes alentour ».

Lire la suite

Un an après l’attentat de Nice : les soignants encore meurtris

On rend beaucoup hommage aux victimes des attentats, et c’est normal. On pense moins souvent aux soignants, pompiers, urgentistes, ambulanciers, brancardiers, médecins, chirurgiens, anesthésistes, infirmiers, aides-soignants, et tous les autres, qui ont contribué cette nuit là et les jours suivants à soigner les victimes, à essayer d’en sauver beaucoup qui finalement ont fini par succomber à leurs blessures. On pense moins, aussi, à ceux qui continuent à aider les victimes blessées et porteuses de lourdes séquelles, médecins traitants, kinésithérapeutes, etc, qui continuent à assister au jour le jour aux ravages commis par ce camion bélier qui a foncé dans la foule il y a un an exactement, sur la Promenade des Anglais.

Lire la suite

Procréation Médicalement Assistée, Gestation Pour Autrui : ce qui pourrait bientôt changer en France

C’est Christophe Castaner, le porte parole du gouvernement Macron 2, qui l’a annoncé le 28 juin 2017 : la législation pourrait évoluer en France après l’avis rendu par le CCNE, le Comité consultatif national d’éthique pour les sciences de la vie et de la santé : l’instance est favorable à la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules, mais opposé à la légalisation de la GPA et de la congélation des ovocytes.

Lire la suite

La nouvelle ministre de la Santé relance le débat sur la vaccination obligatoire

Agnès Buzyn, qui a succédé à Marisol Touraine au ministère de la Santé, a commis une annonce fracassante ce vendredi 16 juin 2017 : elle envisage de rendre onze vaccins obligatoires pour une durée de 5 à 10 ans. Le message est reçu de manière évidemment très mitigée, quand on sait que les vaccins pour enfants font polémique depuis déjà de nombreuses années en France (voir nos articles : Pénurie de vaccins et médicaments, La fronde des anti-vaccins s’accélère et Vaccin Meningitec : un « nouveau scandale sanitaire »).

Lire la suite

Trouver un job d’été dans la santé

Si vous vous destinez à une carrière médicale, ces jobs d’été sont faits pour vous… et si vous ne vous destinez pas à une carrière médicale, mais que vous aimez vous occuper des autres et vous sentir utile, ils sont faits pour vous aussi ! pas besoin d’être en études de médecine ou futur infirmier pour chercher un petit boulot estival dans le domaine de la santé : l’été, tous les hôpitaux manquent de bras, le personnel prend ses congés et la demande des patients est plus forte. Souvent, des phénomènes comme la hausse du taux d’accidentologie sur les routes, ou une canicule un peu sévère qui affaiblit nourrissons, personnes âgées et autres patients fragiles, les services de soins sont surchargés et les soignants ne savent plus où donner de la tête. Le secteur recrute donc beaucoup pendant les mois chauds, et si vous cherchez, c’est le moment de postuler. Auprès des hôpitaux donc, mais aussi des cliniques privées, des maisons de retraite, des maternités ou des sociétés de prestations d’aide à domicile et d’hygiène.

Lire la suite