Bien préparer son entretien d’embauche


Temps de lecture : 3 minutes

CommunicationOn ne le dira jamais assez : un entretien d’embauche se prépare. Et personne n’y échappe, pas même les personnes surdiplômées. Pour maximiser vos chances, voici quelques conseils utiles avant le grand jour.

Tout d’abord, prenez le temps de bien relire l’annonce à laquelle vous avez postulé. Ce sera l’occasion de vous remémorer les raisons qui vous ont poussé à poser votre candidature et de les exploiter : le nom de l’entreprise, la zone géographique, les missions à effectuer, le diplôme requis…

Deuxième chose : apprenez à vous vendre. Pour cela, penchez-vous sur votre CV. Mémorisez les éléments marquants et pensez à développer les données qui s’y trouvent comme les langues que vous parlez, les entreprises pour lesquelles vous avez déjà travaillé, les logiciels que vous maîtrisez. Veillez toutefois à ne pas le réciter par cœur, mais au contraire à captiver votre interlocuteur.

Personne n’étant parfait, chacun de nous a son lot de forces et de faiblesses. Bien se connaître, voilà la meilleure façon d’éviter bafouillages et hésitations. Si vous avez longtemps été absent du marché du travail, ou avez changé d’emploi très souvent ces dernières années, sachez quoi répondre si on vous demande pourquoi.

Vous devez par ailleurs, comme le recruteur, préparer vos questions : missions exactes qui vous seront confiées, valeurs de l’entreprise, mode d’évaluation de vos travaux, possibilités d’évolution, etc. N’ayez pas peur de poser des questions, elles démontrent votre intérêt pour le poste visé et permettent de vous assurer que la fonction vous plaira.

L’entretien est un échange oral, mais votre apparence aura également un impact. Comme l’indique Daniel Porot (voir interview ci-dessous), l’idéal est de se rendre sur le lieu de l’entreprise la veille de son entrevue. Cela permet de voir le code vestimentaire des salariés et de calculer le temps du trajet.

Enfin, dernier conseil, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil pour arriver frais et dispo…

>> Les conseils de Daniel Porot, auteur de nombreux ouvrages dont Réussir ses entretiens d’embauche 2006-2007 et 101 questions pièges de l’entretien d’embauche…*Daniel_Porot

Selon vous, qu’est-ce qu’une personne bien préparée ?

C’est une personne qui sera allée chercher de l’information sur le contenu précis de la mission, sur le recruteur, la société et le secteur. Pour se renseigner sur la mission, je conseille de rencontrer entre trois et cinq personnes qui exercent cette fonction. Pour le reste, Internet est un très bon outil.

Quelles sont les questions pièges qui reviennent souvent ?

Parlez-moi de vous, quelles sont vos qualités et vos défauts, pourquoi vous plutôt qu’un autre… L’important est d’avoir des réponses en tête et de bien cerner le type d’intervieweur qui les pose. J’ai remarqué que ce sont souvent des gens qui ne savent pas faire. D’autres sont vicieux ou testent la réaction du candidat en situation de stress. Le mieux est de montrer que l’on n’est pas décontenancé et de répondre calmement.

Au fil des ans, la préparation a-t-elle évolué ?

Non, ce qui a changé, c’est le fait que les gens commencent à se préparer aux entretiens. Chose qu’ils ne faisaient pas du tout il y a quelque temps. Mais je remarque tout de même que les candidats ne sont jamais vraiment prêts. J’encourage donc tous les candidats à ne pas négliger cette étape.

* L’Express éditions, 2008

Une réflexion au sujet de « Bien préparer son entretien d’embauche »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *