PACES : comment se réorienter après un échec ?

Laisser un commentaire

Chaque année, de nombreux étudiants échouent lors de leur première année commune aux études de santé (PACES). Quelles sont les solutions pour se réorienter ? Voici quelques pistes.

Le moment est difficile, mais inévitable. Tous les ans, des centaines d’étudiants français voient leurs rêves de faire de longues études de médecine brisés. Alors quelles sont les pistes de réorientation lorsque vous avez échoué lors de votre année de PACES ? Quelles sont les possibilités de rebondir ? Les opportunités sont nombreuses.

 

Les écoles d’ingénieurs recrutent

Depuis plusieurs années, les écoles d’ingénieurs françaises se sont rendues compte que les étudiants ayant échoué en première année de médecine étaient très intéressés par leurs formations. Nombre d’entre elles se sont donc mises à proposer des rentrées décalées pour leur permettre de ne pas perdre une année.

« J’ai intégré une PACES et j’ai loupé le concours à la fin du premier semestre. Dans le classement, j’étais plutôt bien, ce qui me permettait de tenter une deuxième fois la première année. Mais j’étais fatiguée et je n’avais pas envie de perdre une année, j’ai alors décidé de revenir sur une autre de mes envies : intégrer une école d’ingénieurs », témoigne Radia sur Diplomeo.com.

 

Les universités de sciences sont très adaptées

Autre possibilité intéressante : les cursus scientifiques à l’université. Sciences de la vie, chimie, informatique, mathématiques, physique, sciences de la terre, sciences et technologies… : de nombreuses licences peuvent vous intéresser. Il y a quelques années, certaines universités ont même créé des cursus presque entièrement dédiés aux étudiants ayant raté leur PACES. Ces licences en sciences interdisciplinaires appliquées à la santé (SIAS) vous permettront de rebondir en cas d’échec.

« Ce cursus m’a donné la chance de rester dans le domaine de la médecine malgré mon échec, témoigne Sylvain. C’est comme une seconde chance, sauf que, bien-sûr, je ne deviendrai pas médecin. Mais ce n’est pas grave, les débouchés sont très intéressants et de toute façon, je n’étais pas fait pour faire 9 années d’études », ajoute-t-il.

 

Les écoles paramédicales

Après un échec en PACES, vous pouvez également vous réorienter dans le domaine du paramédical. De nombreuses écoles du paramédical recrutent sur concours après un échec en PACES : kiné, ergothérapeute, psychomotricien, pédicure-podologue, manipulateur électroradiologie médicale, etc. Les écoles d’ostéopathie peuvent également être un excellent moyen pour vous de rebondir.

Sarah, 23 ans, a loupé sa PACES, mais elle a réussi le concours infirmier. Elle a donc pu commencer sa formation l’année dernière : « J’étais tellement heureuse de rester dans le domaine du médical/paramédical, malgré mon échec. J’ai toujours voulu travailler dans un hôpital. Et finalement, je trouve que le métier d’infirmière est beaucoup plus intéressant sociologiquement que celui de médecin. Donc je suis comblée et j’ai hâte de terminer mes études pour pouvoir exercer », conclut-elle. L’échec en médecine est donc loin d’être une fin en soi.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *