Cliniques privées bientôt en grève : la guerre avec les hôpitaux publics est déclarée

greveCette fin d’année 2014 marquera l’entrée en guerre des cliniques privées contre le projet de loi santé, et des hôpitaux publics contre les cliniques privées grévistes ! Une sorte d’effet boule de neige dont les premiers effets devraient se faire sentir à compter du 5 janvier 2015, date à laquelle les établissements de santé du secteur privé ont décidé de cesser toute activité. Date à partir de laquelle, également, les hôpitaux publics ont demandé que s’appliquent des « mesures de rétorsion pour irresponsabilité » contre les cliniques ou les hôpitaux grévistes. Bref, un vaste maelström qui confine à la guerre civile dans le secteur de la santé en France !

Continuer la lecture

Nés sous X : souffrance des enfants, souffrance des parents

mereC’est l’histoire d’un père biologique, qui découvre pendant sa peine de prison que son ex-compagne a attendu un enfant de lui, et qu’elle a accouché sous X, abandonnant son bébé, depuis adopté par une famille d’accueil. Cette affaire a fait la Une des médias ces derniers jours, et relancé le débat sur les naissances sous X, dont l’encadrement légal ne satisfait personne…. Si tant est que des lois puissent un jour régler les souffrances émotionnelles de toutes les parties, dans ce genre de cas.

Continuer la lecture

Grève des internes : quelle réforme pour leur temps de travail ?

interneInterne, c’est un statut déjà pas forcément évident à endosser : encore étudiant, pas tout à fait médecin, mais après six années de médecine, l’interne est forcément déjà plutôt compétent… D’ailleurs, dans les hôpitaux, les cliniques, impossible de se passer d’eux : la pénurie de médecins est déjà criante, sans les internes, cela ne tournerait plus rond du tout dans les services ! « Ils y exercent l’ensemble des 62 spécialités et sur spécialités référencées en médecine, de la chirurgie cardiaque à la médecine du travail, en passant par la médecine générale ou la cancérologie », selon l’ISNI (l’InterSyndicat National des Internes).

Continuer la lecture

Don du corps à la science : que deviennent vraiment ceux qui l’ont fait

operationChaque année en France, un peu plus de 2500 personnes font le choix de donner leur corps à la science. On connaît le principe général de cette démarche… mais que devient exactement la dépouille du défunt, après son décès ? Au-delà des réponses banales du corpus médical aux familles, du style « les corps sont utilisés pour l’enseignement et la recherche médicale », difficile d’avoir des renseignements plus précis. Pour avoir davantage de précisions, et pouvoir vous les communiquer, nous nous sommes penchés sur la question… en ce mois de Toussaint, c’est le moment non ?

Continuer la lecture

Mort à la maternité d’Orthez : le mauvais procès des anesthésistes

anesthesisteIl y a cette histoire particulière, d’une patiente morte en couches à la maternité d’Orthez, dans les Pyrénées-Atlantiques, à cause de la dépendance à l’alcool d’une anesthésiste. Et puis, il y a cette généralisation abusive, que de nombreux médias se sont empressés de faire, en particulier dans la presse écrite, sur le « problème des anesthésistes avec l’alcool », ou encore « l’addiction, le mal des anesthésistes »… Parce qu’un drame se noue, un jour, dans une petite ville de province, à cause de la lourde faute médicale d’une praticienne inconséquente et malade, faut-il immédiatement en conclure que tous les anesthésistes sont des alcooliques irrécupérables ???

Continuer la lecture

Alzheimer, Parkinson, Sclérose en plaques : un nouveau plan pour un million de malades ?

maladieGrosse déception pour les associations de malades concernées : attendu depuis 2012, prévu pour être enfin dévoilé hier, le nouveau plan du gouvernement pour aider les malades atteints de pathologies neurodénégératives sera finalement dévoilé le 18 novembre prochain, pour des « questions d’agenda » des ministres Marisol Touraine (Santé et Affaires sociales), Geneviève Fioraso (Recherche) et Laurence Rossignol (Personnes âgées et Famille).… Un report, d’abord au 30 octobre, puis à la mi-novembre… révélateur du peu de cas que l’on fait de ces maladies en France ? « Nous avons été avertis la veille que la présentation prévue était annulée, parce que le président de la République avait une communication à faire et qu’il ne voulait pas de brouillage avec son intervention », a indiqué à l’AFP la présidente de l’association de familles de malades France Alzheimer, Marie-Odile Desana, exprimant sa déception.

Continuer la lecture

Ebola bientôt en France ? Médecins, chercheurs, infirmiers : tous en alerte

ebola5L’épidémie continue de flamber en Afrique de l’Ouest, où plus de 2400 personnes sont mortes, sur 7000 infectées (chiffres : Organisation Mondiale de la Santé). L’OMS, qui s’attend à voir apparaître 5 000 à 10 000 cas par semaine à partir de décembre. Il a été un temps question de reporter la Coupe d’Afrique des nations de football (finalement maintenue… jusqu’à nouvel ordre)… Et de plus en plus de pays occidentaux sont inquiets de la tournure que prennent les événements : une infirmière contaminée rapatriée à Madrid, un homme décédé au Texas, et une psychose qui grandit de jour en jour, largement alimentée par certains médias. Plus de la moitié des Français craignent aujourd’hui que le virus Ebola se propage en France, et près d’un tiers redoutent même d’être contaminés, selon un sondage BVA réalisé pour Europe 1, Orange et MNH et rendu public ce mardi 21 octobre.

Continuer la lecture

Compléments alimentaires : attention, ils ne vous veulent pas que du bien !

rayonsAvec la fatigue de l’automne, le réflexe peut être la consommation excessive de compléments alimentaires. La tentation est forte pour tous les complexés, du cheveu, de la peau ou du tonus ! Un adulte sur cinq et un enfant sur dix consomment au moins une fois dans l’année ces compliments alimentaires. Nous nous sommes donc rendus dans une pharmacie, pour poser la question aux principaux intéressés : les clients ! « Je prends pour la fatigue, pour la peau, et pour les nerfs ! »  avoue une dame, la cinquantaine. « Je le sens surtout quand je ne les prends pas ! », confesse à son tour une jeune étudiante. « Au bout d’un moment, je me sens patraque, je ne dors pas très bien, et je me dis tiens, il est temps de reprendre ma cure de magnésium ! ». « Moi, je fais ma petite cure avant l’hiver », rit Elisabeth, une sexagénaire tonique à la chevelure rousse flamboyante, intarissable sur sa « drogue » : des pastilles effervescentes pour être en forme, sorte de cocktail explosif à base de moult vitamines, de la C à la E en passant par la D, de magnésium et autres minéraux, de spiruline et oligoéléments, d’oméga 3 et ainsi de suite. « Moi, je veux perdre du poids, et en finir avec mes infections urinaires. Je pense que c’est efficace quand même, peut-être pas à 100%, mais efficace. Je complète avec du sport », raconte encore une autre cliente, soucieuse de garder la forme avec des produits naturels, et séduite par les belles promesses affichées sur l’emballage des boîtes exposées dans le présentoir, à la caisse.

Continuer la lecture

Les Français abusent-ils des congés maladie ?

arretNotre pays serait-il champion d’Europe des arrêts de travail ? La réponse est non : nous arrivons bien après certains de nos voisins, la palme revenant aux Belges, aux Danois, aux Irlandais et aux Anglais, contrairement aux idées reçues qui ont tendance à faire de nous des profiteurs peu scrupuleux, des arnaqueurs du système et des rois de l’hypocondrie ! Beaucoup attribuent même le trou de la sécurité sociale française aux arrêts de travail abusifs… en réalité, dans les chiffres, nous sommes plutôt dans la catégorie des honnêtes travailleurs, et notre conscience professionnelle n’est pas si nulle qu’on le croit ! Ce qui est vrai en revanche, c’est que ces dernières années, la moyenne du nombre de jours d’arrêt de travail posés par les actifs en France a sensiblement augmenté.

Continuer la lecture

La colère des pharmaciens

pharmacieOuvrir les professions réglementées à la concurrence afin de faire baisser les prix ? C’est le projet du nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron. Parmi les secteurs ciblés par cette future mesure, évidemment, la pharmacie : le projet de loi pourrait notamment permettre aux parapharmacies et aux grandes surfaces de vendre tous les médicaments sans ordonnance, en vente libre donc, et aux prix qu’elles auront déterminé, c’est-à-dire le plus souvent avec une politique de prix cassés… Voilà qui a mis le feu aux poudres, et déterminé une grande majorité des 50 000 pharmaciens titulaires et adjoints de France à faire grève, ce mardi 30 septembre 2014.

Continuer la lecture