Canicule : 5 recommandations impératives pour ne pas trop souffrir, et préserver vos proches

Laisser un commentaire

1La France a chaud, très chaud ! 40 départements sont placés en vigilance orange cette semaine, et la canicule doit durer jusqu’à dimanche minimum… En quelques heures, hier, mardi 30 juin 2015, la vague de chaleur s’est étendue à quasiment toute la France, et les records sont surtout relevés dans le Sud-Ouest, où les 40 degrés étaient dépassés… Les records des années 1950 sont battus ! Un soleil de plomb, qui nécessite pour ne pas trop en souffrir, de respecter quelques règles de base conseillées par les médecins. Surtout si vous êtes âgé(e), si vous avez de très jeunes enfants, ou si vous faites le Ramadan. Dans tous ces cas de figure, l’organisme est plus fragile qu’un autre. Gare aux coups de chaleur et à la déshydratation. Voici les conseils élémentaires à suivre absolument, selon les professionnels de santé et les pouvoirs publics :

  • 2Se barricader, au maximum ! Il ne sert à rien de garder grandes ouvertes portes et fenêtres, lorsque l’air est suffocant. Tout fermer, volets, rideaux, et obscurcir au maximum les pièces, permet de conserver à l’intérieur des habitations une température moins lourde qu’au dehors. Dans l’idéal, restez dans des salles climatisées. La nuit, il fait trop chaud pour que les températures baissent véritablement : dormez découverts, sans draps ni vêtements, aérez quand même pour assainir les pièces gardées fermées durant la journée, mettez votre réveil toutes les deux heures pour boire si vous avez le sommeil très lourd. Si vous le pouvez, mettez des draps mouillés devant les fenêtres, cela rafraîchira la pièce.

 

  • 12L’eau est une valeur sûre quand il fait trop chaud ! Si vous faites Ramadan et que vous ne buvez pas, hydratez votre corps autrement, mouillez régulièrement la nuque, le visage, les bras. De manière générale, pour tous, en période de canicule il faut veiller à être très régulièrement hydraté, boire beaucoup, plusieurs litres par jour, car on transpire abondamment. C’est particulièrement recommandé pour les sportifs, les personnes qui ont une activité professionnelle se déroulant au soleil, ou avec un uniforme. Prendre des douches fraîches ou des bains, est aussi un bon moyen de lutter contre l’élévation de la température du corps. « Mangez léger, beaucoup de fruits et de légumes qui contiennent de l’eau, évitez l’alcool, les graisses, les sucres », explique le Docteur urgentiste Sophie Fernandez, du CHU Toulouse Purpan.

 

  • 11Dans les grandes villes, cette canicule associée à la pollution à l’ozone peut aussi être dangereuse : deux polluants, l’oxyde d’azote et les hydrocarbures, provoqués par les trafics, irritent les bronches. « Si vous êtes fragiles au niveau du système respiratoire, portez un masque lorsque vous sortez dans les rues. Et, dans l’absolu, évitez de sortir », recommande Françoise Forette, Professeur de Médecine Interne et de Gériatrie.

 

  • 4Si vous connaissez des personnes vulnérables, âgées ou isolées, prenez de leurs nouvelles. Prévenez les services municipaux de la situation, les antennes solidarité, ou les voisins, si vous ne pouvez pas vous-même assister ces personnes. Les 19 000 morts de la canicule de 2003 sont encore dans tous les esprits. Vos indications permettront d’actualiser les noms figurant sur un registre -confidentiel- tenu par chaque municipalité, et de compléter tous renseignements utiles : âge, statut marital, degré d’isolement, nom du médecin traitant… « L’outil est précieux pour les équipes de la Croix-Rouge », explique un bénévole de l’organisation. « Cela nous permet de mieux cerner les situations de chaque personne, et de fixer l’ordre des priorités pour organiser nos visites ». Si vous pouvez offrir aux personnes âgées et isolées que vous connaissez, un peu de repos dans un endroit climatisé, c’est encore mieux : « Tout le monde n’a pas la possibilité d’avoir des services rafraîchis dans les appartements, nous accueillons donc des personnes isolées du quartier dans le salon climatisé de notre établissement », explique Marie-Sophie Mouamangar, chef de service gérontologie d’un Centre Communal d’Action Sociale, à Lyon. « C’est une obligation légale, et une façon de rompre l’isolement des personnes vulnérables. Cela leur permet aussi de profiter de moments de vie sociale ». Mêmes consignes dans les crèches municipales et autres lieux de garderie pour enfant. Privilégiez les jeux d’eau, faites les boire beaucoup et régulièrement. Installez des climatiseurs dans la mesure du possible. La température ne doit pas dépasser les 27 degrés. Pas de sortie dehors après 9 heures du matin et avant 18 heures. Les sans-abri souffrent aussi énormément de la chaleur et du soleil, là encore : si vous en voyez, prévenez le 115.

 

  • 6Si vous suivez un traitement médicamenteux, attention, les dosages doivent faire l’objet d’une vigilance particulière : « En période de canicule, on est confronté à un phénomène que le public ne connaît absolument pas : la iatrogénie », explique Christophe Prudhomme, porte-parole des Médecins Urgentistes. « L’action des médicaments peut être altérée par la chaleur, ou bien leurs effets secondaires peuvent au contraire être renforcés par la chaleur et le manque d’hydratation. Cela provoque des intoxications, des céphalées, des nausées et des vomissements, des vertiges, une faiblesse musculaire, des pertes de connaissance, des crampes, une baisse de la tension, un ralentissement cardiaque ou des difficultés respiratoires, qui provoquent quand même 8000 à 12 000 décès par an en France. Il faut donc être très prudent et demander à votre pharmacien ou à votre médecin traitant si vous ne risquez rien, et si vous devez réduire la posologie momentanément ».

 

Pour tout conseil, toute question, le Ministère de la Santé a mis en place un numéro vert : le 0800 06 66 66.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *