Archives du mot-clef étudiants en médecine

Préavis de grève illimitée pour les internes

4Ils ont déposé un préavis de grève illimitée à compter du 18 avril 2017 : un mouvement à l’appel de l’intersyndicale des internes qui risque d’être très suivi, et d’handicaper longuement les établissements hospitaliers. En cause, la réforme du troisième cycle des études de médecines, qui selon eux se fait dans l’omerta et l’absence de dialogue. Dans leur viseur, la ministre de la santé Marisol Touraine, qui fait « la sourde oreille » depuis des mois. Nous vous avons déjà proposé, à Jobvitae, plusieurs articles sur le malaise de cette catégorie d’étudiants : en novembre 2014 (Grève des internes quelle réforme pour leur temps de travail ?) et en septembre de la même année (Rentrée universitaire et filières santé : le burn out des étudiants). Depuis, presque trois années se sont écoulées… où en sont-ils, ces internes qui descendent à nouveau dans la rue pour attirer les pouvoirs et l’opinion publics sur leur situation ?

 

Lire la suite

Études en médecine : une première année de plus en plus difficile

antemedSi vous aspirez à des études de médecine à Paris, il ne vous aura pas échappé dans l’actualité, l’annonce puis le retrait de la mise en place d’un tirage au sort pour accéder à la PACES, première année commune aux études de santé.

Cette annonce qui a fait l’effet d’une bombe dans le milieu étudiant fait écho au nombre croissant d’inscriptions chaque année et à la nécessité de rappeler la dureté de cette première année.

Lire la suite

Grève des internes : quelle réforme pour leur temps de travail ?

interneInterne, c’est un statut déjà pas forcément évident à endosser : encore étudiant, pas tout à fait médecin, mais après six années de médecine, l’interne est forcément déjà plutôt compétent… D’ailleurs, dans les hôpitaux, les cliniques, impossible de se passer d’eux : la pénurie de médecins est déjà criante, sans les internes, cela ne tournerait plus rond du tout dans les services ! « Ils y exercent l’ensemble des 62 spécialités et sur spécialités référencées en médecine, de la chirurgie cardiaque à la médecine du travail, en passant par la médecine générale ou la cancérologie », selon l’ISNI (l’InterSyndicat National des Internes).

Lire la suite

Don du corps à la science : que deviennent vraiment ceux qui l’ont fait

operationChaque année en France, un peu plus de 2500 personnes font le choix de donner leur corps à la science. On connaît le principe général de cette démarche… mais que devient exactement la dépouille du défunt, après son décès ? Au-delà des réponses banales du corpus médical aux familles, du style « les corps sont utilisés pour l’enseignement et la recherche médicale », difficile d’avoir des renseignements plus précis. Pour avoir davantage de précisions, et pouvoir vous les communiquer, nous nous sommes penchés sur la question… en ce mois de Toussaint, c’est le moment non ?

Lire la suite

Rentrée universitaire et filières santé : le burn out des étudiants

etudiantAvez-vous déjà essayé de taper « burn out étudiants » dans un moteur de recherche ? Ce que la machine vous propose en premier, c’est le « burn out des étudiants infirmiers » et le « burn out des étudiants en médecine ». Simple coïncidence ? Pas forcément : car ce sont, incontestablement, des filières estudiantines où l’on souffre, toutes les études le disent. Et si ce n’est pas nouveau, notamment parce que ce sont des filières où la sélection est drastique et impitoyable, mais aussi où les stages pratiques confrontent parfois les élèves à une réalité qu’ils n’imaginaient pas si dure, on peut en revanche affirmer que cela s’aggrave : l’actualité nous en a proposé un nouveau révélateur il y a quelques jours à peine, avec ce décès d’un patient, au sein du service d’oncologie de l’Institut Bergonié à Bordeaux, suite à l’injection par erreur d’un produit médicamenteux par une étudiante infirmière.

Lire la suite

Jeunes médecins : 2 sur 3 sont prêts à renoncer à ce métier !

medecinsVendredi 21 juin, le Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris et l’Institut TNS Sofres, ont dévoilé une étude passionnante… et très instructive : car elle montre que les jeunes médecins ne voient plus du tout l’avenir de la même façon que leurs aînés. Qu’ils soient internes ou déjà chefs de cliniques, spécialistes ou généralistes. Lire la suite